Adhérents
devenez adhérent
Recherche

  Histoire d'Haïti

 

1492-1804 : De Christophe Colomb à l'indépendance

1492 : Christophe Colomb longe les côtes nord d'Haïti et débarque dans la baie du môle Saint-Nicolas. Il prend possession de l'île et la baptiste Hispaniola. Haïti est alors peuplée d'Indiens Taïnos (ou Arawaks) répartis en plusieurs chefferies.

1503 : Les premiers esclaves noirs sont implantés en Haïti. Dans les années qui suivent les Indiens Taïnos (ou Arawaks) sont décimés.

1517 : La traite des noirs est mise en place. Une dernière révolte indienne est écrasée.

1625 : Des flibustiers français

Cousin d'Avalon, 1802

Acte d'indépendance

s'établissent dans l'île de la Tortue.

1679 : Première révolte d'esclaves marrons à Saint-Domingue sous la direction de Padrejean dans la région de Port-de-Paix.

1697 : Le roi de France, Louis XIV, se fait céder la partie occidentale de l'île d'Hispaniola (traité de Ryswick). Les colons français commencent à s'installer.

1791 : Déclenchement de l'insurrection des esclaves dans le nord de Saint-Domingue (22 au 23 août). Sous la conduite de chefs prestigieux, tels Toussaint Louverture, Jean-Jacques Dessalines, Henri Christophe et Alexandre Petion, c'est le début d'une guerre qui aboutit en 1804 à la proclamation de l'Indépendance.

1792 : Les hommes de couleurs et noirs libres sont admis à voter.

1794 : Ratification de l'abolition de l'esclavage à Saint-Domingue par la Convention le 16 Pluviôse de l'an II (4 février).

1801: Toussaint Louverture organise une armée de 51 000 hommes (dont 3 000 Blancs) et entre dans Saint-Domingue.

1802 : L'esclavage est rétabli dans les colonies françaises par Napoléon. Débarquement du Général Leclerc au Cap, nord de Saint-Domingue (février).

1803 : Toussaint Louverture est capturé par traîtrise, emprisonné en France, il meurt dans le Jura. Victoire de Dessalines contre Rochambeau (la Bataille de Vertières, 18 novembre) au Cap.

1804 : Indépendance d'Haïti après la victoire des anciens esclaves sur les troupes françaises (1er janvier).

 

De l'indépendance à aujourd'hui

1822 : L'île toute entière est aux mains des nouvelles autorités indépendantistes.

1825 : Le roi de France, Charles X, reconnaît la souveraineté d'Haïti en échange du versement de 150 millions de francs or pour indemniser les colons (dont les fortunes avaient été bâties sur l'esclavage). Ce tribut sera ramené à 60 millions, mais Haïti mettra plusieurs décennies pour « rembourser » la France.

1915-1934 : Occupation d'Haïti par les troupes américaines.

1956 : Les États-Unis organisent le renversement du président Magloire.

1957 : Le docteur François Duvalier, dit « Papa Doc », s'empare du pouvoir avec l'appui de l'armée.

1964 : François Duvalier se proclame président à vie. Se méfiant de l'armée, il crée une milice, tristement célèbre, « les Tontons macoutes ».

1971 : Jean-Claude Duvalier, dit « Baby Doc », devient président à vie à l'âge de 19 ans, à la mort de son père.

1986 : Jean-Claude Duvalier est chassé du pouvoir par des manifestations populaires (7 février) et se réfugie en France.

1990 : Jean-Bertrand Aristide, le curé des bidonvilles, est élu président avec près de 70 % des voix.

1991 : Un sanglant coup d'État renverse Jean-Bertrand Aristide, qui s'exile aux États-Unis.

1994 : Débarquement des troupes américaines qui rétablissent le président Aristide dans ses fonctions.

1996 : Fin du mandat d'Aristide. Il est remplacé à la présidence par l'un de ses proches, René Préval.

2000 : Jean-Bertrand Aristide est réélu président lors d'une consultation marquée par une très faible participation, boycottée par l'opposition et la communauté internationale (décembre). Les bailleurs de fonds suspendent leurs programmes de coopération.

2001 : Une mystérieuse attaque du palais présidentiel sert de prétexte à une vague de répression de l’opposition (17 décembre).

2003 : Commémoration du bicentenaire de la mort de Toussaint Louverture. 5 décembre : attaque de l’Université de Port au Prince par des partisans du pouvoir, point de départ de l’amplification d’un mouvement important de contestation du pouvoir.

2004 : Commémoration du bicentenaire de l’indépendance. Départ du Président Jean-Bertrand Aristide, sous les pressions internes et internationales (29 février). Gouvernement intérimaire mis en place (Boniface Alexandre président et Gérard Latortue premier Ministre). L’ONU vote la création de la Minustha (force des Nations Unies). La communauté internationale et le gouvernement mettent en place le Cadre de Coopération intérimaire. Septembre : la tempête Jeanne ravage les Gonaïves.

2006 : René Préval est réélu président de la République (mai).

2010 : Le 12 janvier, un séisme de magnitude 7,3 sur l'échelle de Richter frappe Haïti, faisant plus de 300 000 morts, 600 000 déplacés et 1,2 millions de sans abri.

2011 : Retour à Haïti de Jean-Claude Duvalier (janvier) et de Jean-Bertrand Aristide (mars). Election de Michel Martelly à la tête de l’Etat avec 67% des voix.

2012 : la démission du Premier ministre, Garry Conille, laisse entrevoir de nouvelles tensions politiques. M. Conille était le troisième Premier ministre désigné par Michel Martelly depuis son entrée en fonction.

Jean-Jacques Dessalines